Suivi individuel santé travail

Le suivi individuel du salarié est réalisé par des professionnels de santé encadrés par le médecin du travail. Le type de suivi individuel mis en place dépend de la déclaration de l’employeur et de la situation du salarié :

Illustration suivi médical

Quels sont tous les types de visites ?

Examens médicaux et conseils

Les Examens complémentaires :

Le médecin du travail peut réaliser ou prescrire les examens complémentaires nécessaires (article R4624-35 du Code du travail) :

  1.   A la détermination de la compatibilité entre le poste de travail et l’état de santé du travailleur, notamment au dépistage des affections pouvant entraîner une contre-indication à ce poste de travail,
  2.   Au dépistage d’une maladie professionnelle ou à caractère professionnel susceptible de résulter de l’activité professionnelle du travailleur,
  3.   Au dépistage des maladies dangereuses pour l’entourage professionnel du travailleur.

Orientation

Pour émettre ses préconisations, le médecin du travail peut s’appuyer sur un réseau de professionnels et orienter le salarié.

Suivi Individuel simple (SI)

Le suivi individuel simple concerne les salariés de cas général.

Suivi Individuel Adapté (SIA)

Le Suivi Individuel Adapté concerne le suivi médical des salariés dont l’état de santé, l’âge, les conditions de travail ou les risques professionnels auxquels ils sont exposés le nécessitent (article R.4624-17 du code du travail) :

  • Travailleur de nuit
  • Travailleur Handicapé
  • Travailleur titulaire d’une pension d’invalidité
  • Femme enceinte, allaitante ou venant d’accoucher
  • Moins de 18 ans non affectés à travaux réglementés
  • Salarié exposé aux agents biologiques groupe 2 (AB2)*



* pouvant provoquer une maladie peu contagieuse pour laquelle il existe un traitement ou un moyen de prévention comme la vaccination

 

Suivi Individuel Renforcé (SIR)

Le salarié exposé à des risques particuliers pour sa santé ou sa sécurité ou pour celles de ses collègues bénéficie d’un suivi individuel renforcé (article R.4624-23 du code du travail).

  • Amiante
  • Plomb selon des valeurs d’expositions professionnelles
  • Agents cancérogènes ou pouvant causer des mutations génétiques ou nuire à la fonction de reproduction (agents CMR)
  • Rayonnements ionisants
  • Agents biologiques des groupes 3 et 4*
  • Milieu hyperbare
  • Chute de hauteur lors d’opérations de montage et démontage d’échafaudages
  • Habilitation de conduite de certains équipements automoteurs et de levage (CACES)
  • Moins de 18 ans affectés sur des travaux interdits pouvant nécessiter des dérogations
  • Salariés habilités par l’employeur à effectuer des opérations sur les installations électriques
  • Salarié exposé à manutention manuelle, port de charges > 55kg (article R4541-9 du code du travail)
  • Rayonnements ionisants cat. A , radiologie cat. B
  • Risques particuliers motivés par l’employeur
 
* groupe 3 : pouvant provoquer une maladie grave. Leur propagation dans la collectivité est possible, mais il existe généralement un traitement efficace ou un moyen de prévention comme la vaccination
* groupe 4 : pouvant provoquer une maladie grave. Leur propagation dans la collectivité est élevé, il n’existe généralement ni traitement ni moyen de prévention efficace